Dangereux ?

C’était hier la journée internationale des migrants. Au total, 232 millions de personnes dans le monde.

En Israël, ils n’étaient qu’une ou deux centaines à manifester la veille, mardi 17 décembre, devant le bureau du premier ministre, Benyamin Netanyahu. Ils ont été arrêtés et ramenés en bus dans leur prison. Ils auront mis moins de temps pour faire le voyage retour… Ils avaient marché deux jours pour venir du centre de détention ouvert de Holot, situé dans le désert du Néguev à proximité de la frontière égyptienne.

israel-migrants-19

“Israël dit que Holot est un ‘centre ouvert’, mais il ressemble à une prison et est géré comme une prison, avec trois appels par jour”, a précisé l’un des manifestants.

Ces centres ont été créés par une loi controversée votée le 10 décembre, prévoyant la détention des immigrés clandestins, pendant un an maximum et sans procès. Les parlementaires de gauche dénoncent la création de ces prisons et ont saisi la Cour suprême israélienne. Mais à droite, on se félicite de cette loi “anti-infiltration”.

“Nous ne sommes pas embarrassés par cette loi, mais nous l’aurions été si nous étions restés impuissants face à cet aspect de la défense israélienne”, a défendu Gideon Saar, le ministre israélien de l’Intérieur. “Si cela ne tenait qu’à moi, on les renverrait tous dans leur pays”, a renchéri la présidente de la commission de l’Intérieur du Parlement israélien, la députée Miri Regev, membre du Likoud du premier ministre Benyamin Netanyahu.

“Une loi est une loi et nous sommes déterminés à la faire respecter”, a sobrement déclaré le premier ministre après l’arrestation des manifestants. Et peu importe si elle ne respecte pas la Convention des Nations unies pour les réfugiés qui oblige les États à étudier les demandes d’asile.

Sur leurs pancartes, les manifestants avaient écrit en hébreu ou en anglais. Sur l’une d’elles on pouvait lire : “ Nous sommes en danger, pas dangereux ! ”.

israel-migrants-00

(photos : Amir Cohen, Oren Ziv, Uriel Sinai, Tomer Neuberg, Eliyahu Hershkovitz, Hadas Parush, Ammar Awad, Menahem Kahana, Abir Sultan,Yonatan Sindel)

Leave To Remain (Permis de séjour)… C’est le titre du premier album de Wara, un groupe londonien dont les neuf membres viennent du Ghana, du Congo, de Cuba, d’Argentine, du Venezuela, du Chili, d’Espagne ou d’Angleterre. Une fusion géographique et musicale.

[youtube BHJXN8QQOLI 600 338]

The following two tabs change content below.
JR (abcdetc)
JR, a priori ça n'a rien à voir avec abcdetc. Plutôt avec Jean-Robert, mais appelez moi JR. Oui, comme ... le photographe. Depuis plus de 50 ans que je vis dans ce monde, je n'en ai pas encore compris le sens et même quand je pense à la façon dont la planète tourne sur elle même ou autour du soleil, je suis obligé de réfléchir pour ne pas me tromper de sens. Alors je ne vous dis pas comme parfois je me prends la tête quand je vois tourner l’actualité. citoyen du monde, natif et résident en France.
JR (abcdetc)

Derniers articles parJR (abcdetc) (voir tous)

One thought on “Dangereux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.