Le prix de l’Europe

J’ai hésité entre un hommage aux dizaines de morts du troisième anniversaire de la révolution égyptienne ou aux premières victimes de la révolution ukrainienne qui piétine toujours…

Mais j’avais envie d’un peu d’optimisme pour commencer la semaine et qu’aurais-je pu dire de plus (d’autre?) que vos médias habituels ?

Et puis, j’ai trouvé une bonne nouvelle via une photographie publiée par un confère (Le Temps en Suisse) dans ses images du jour.

serbie-03

J’ai eu bien du mal à trouver d’autres photographies ou des médias français qui relayaient l’information.

serbie-01

serbie-02

Par leur mobilisation et en menaçant d’une grève générale, les travailleurs serbes ont réussi à faire retirer plusieurs projets de loi d’inspiration libérale (strauss-kahnienne ?) sur les faillites, les privatisations ou le travail. Cette dernière prévoyait entre autres de faire passer la semaine de travail à 48 heures, de réduire les droits aux congés payés, de supprimer les allocations de licenciement, de généraliser la “flexibilité”… (merci à L’Huma d’exister encore).

Devant les manifestations qui ont réuni plusieurs milliers de personnes, le gouvernement a donc fait marche arrière et le ministre de l’Économie, Saša Radulović (en photo sur les pancartes), a présenté sa démission.

Que le peuple puisse faire reculer ses “représentants” est assez rare pour saluer cette victoire des travailleurs serbes. Mais, sans vouloir céder à mon pessimisme chronique, d’autres combats s’annoncent. L’information concernant la Serbie que les grands médias daignent relayer est celle du début des négociations d’adhésion du pays à l’Union européenne, qui pourraient aboutir … en 2020 au plus tôt.

Car d’ici là la Serbie devra se plier aux critères définis par les 28 pour intégrer le grand marché de la concurrence “libre et non faussée” : “réforme d’un secteur public pléthorique” et “restructuration d’une économie sinistrée” (déficit budgétaire supérieur à 7 % du PIB, dette au-delà des 60 % du PIB et taux de chômage de 20 %). Pour le salaire moyen des travailleurs serbes, l’Europe n’a rien dit et il pourra rester autour de 400€ mensuels… A moins qu’il ne baisse sous l’effet des diminutions de salaires envisagées dans le fameux secteur public pléthorique : – 20 % entre 60 000 dinars (527 €) et 100 000 dinars (877 € mensuels), puis – 25 % au-delà (selon un plan d’économies serbe relayé par le Sénat français).

Pas encore Européens et déjà touchés par les plans de rigueur : дочек !

(photos : Marko Drobnjakovic)

Puisque mon regard est allé jusqu’en Serbie où il se porte rarement, j’y ai baladé mes oreilles et découvert le jeune rappeur local Marko Šelić, plus connu sous son nom de scène de Marčelo. Désolé de ne pas avoir trouvé de lien vers son site (même par l’intermédiaire de Wikipedia). Quant aux paroles de sa chanson Čep, la traduction que m’en a donné google est tellement pitoyable que j’ai renoncé à l’adapter. Sachez seulement qu’elle a été composée dans le cadre d’une campagne contre l’exploitation… des travailleurs.

[youtube xeMCR1l8piM 600 338]

The following two tabs change content below.
JR (abcdetc)
JR, a priori ça n'a rien à voir avec abcdetc. Plutôt avec Jean-Robert, mais appelez moi JR. Oui, comme ... le photographe. Depuis plus de 50 ans que je vis dans ce monde, je n'en ai pas encore compris le sens et même quand je pense à la façon dont la planète tourne sur elle même ou autour du soleil, je suis obligé de réfléchir pour ne pas me tromper de sens. Alors je ne vous dis pas comme parfois je me prends la tête quand je vois tourner l’actualité. citoyen du monde, natif et résident en France.
JR (abcdetc)

Derniers articles parJR (abcdetc) (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.