L’envers vaut l’endroit

Après les bombes d’hier, c’est juste une coïncidence si abcdetc fait aujourd’hui encore l’étalage d’armes. Mais celles du jour paraissent bien inoffensives.

armes-mali

Les fusils que promène paisiblement ce soldat malien sont en effet… en bois.

La légende de la photo m’a finalement appris qu’il s’agit de fusils d’entrainement et, dans leur lutte contre le terrorisme (là-bas aussi…), les militaires maliens disposent de vraies armes et de balles bien réelles. Qui blessent et qui tuent.

J’ai eu comme un soupçon de regret, après avoir imaginé le potentiel du développement de l’arme factice sur notre planète. Si les hommes aiment se tirer dessus, comme de grands enfants qu’ils sont restés, la solution du fusil en bois (et du canon en plastique, de l’avion et du bateau de papier ou de la bombe à eau), aurait tellement d’avantages par rapport à toute la quincaillerie déployée sur les champs de bataille et de plus en plus ailleurs : pas de pertes humaines, pas de dégâts matériels, une tendance très chic au développement durable et une économie de près de 1499 milliards d’euros. Soit le montant des dépenses d’armement que je vous communiquais il y a peu ici, moins un petit quelque chose pour le bois, le plastique, le papier et l’eau. Qui commence à coûter cher dans certaines régions du monde.

Mais trêve de regret et de rêve. Les grands enfants sont devenus encore plus cruels qu’ils ne l’ont été dans les arrière cours de récréation.

Un dernier détail : cette démonstration “de force” s’est déroulée au camp d’entraînement de Koulikoro à l’occasion de la visite au Mali (la troisième en 18 mois) de la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen. Élevée à cette occasion, m’apprennent mes confrères maliens, “au titre de Commandeur de l’Ordre national, à titre étranger, par son collègue malien, Tiéman Hubert Coulibaly”.

Avec une médaille même pas en chocolat !

(Photo : Michael Kappeler)

À cause des fusils de bois, j’ai naturellement pensé Au bon roi Dagobert, ses innombrables couplets et son fameux sabre du même métal… Mais le titre du jour vient plutôt de la version de Colette Renard, moins enseignée dans les écoles, maternelles ou élémentaires, dont vous trouverez ici les paroles.

Et ici, en cliquant au bon endroit, la version chanté.

Mais parce que nous ne sommes pas samedi et qu’abcdetc a posé son regard au Mali, j’ai préféré compléter le voyage en réinvitant Rokia Traoré, en la félicitant au passage de sa nomination par l’ONU comme “Ambassadrice de bonne volonté” auprès des réfugiés.

Après, Né So, sa poignante chanson “de bonne volonté” diffusée ici en février, la belle et talentueuse ambassadrice nous propose ces jours-ci un clip (en apparence) plus léger… avec Ilé.

[youtube mok4filTILs 600]

The following two tabs change content below.
JR (abcdetc)
JR, a priori ça n'a rien à voir avec abcdetc. Plutôt avec Jean-Robert, mais appelez moi JR. Oui, comme ... le photographe. Depuis plus de 50 ans que je vis dans ce monde, je n'en ai pas encore compris le sens et même quand je pense à la façon dont la planète tourne sur elle même ou autour du soleil, je suis obligé de réfléchir pour ne pas me tromper de sens. Alors je ne vous dis pas comme parfois je me prends la tête quand je vois tourner l’actualité. citoyen du monde, natif et résident en France.
JR (abcdetc)

Derniers articles parJR (abcdetc) (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *