Pourquoi abcdetc ?

Je m’appelle Jean-Robert Chauvin, mes initiales ne sont pas abcdetc.

Mais quand j’ai voulu m’offrir mon petit coin personnel dans le vaste espace d’Internet, trop de noms de domaines étaient déjà attribués à d’autres. En désespoir de cause, après quelques tâtonnements, j’ai tapé “abc” : pris ! Puis “abcd” : pris également, comme abcde. Comme je n’allais pas continuer à dérouler l’alphabet, j’ai essayé avec etc. Ça a marché. C’est ainsi qu’est né abcdetc.

Construit d’abord comme un site classique, une sorte de vitrine de mes savoir-faire, abcdetc est devenu un blog en 2007, après l’élection de Nicolas Sarkozy, rejoignant les centaines de blogs qui ont fleuri grâce à lui.

Après quelques mois passés à m’indigner comme tant d’autres, en tentant une approche journalistique et déontologique de la “chose”, j’ai jeté l’éponge le jour où j’ai eu dix fois plus de spams que de visiteurs…

Sous l’amicale pression d’UN lecteur, je me suis remis au travail en 2009, le 1er avril, en changeant de point de vue et en tournant mon regard vers le monde, à travers les photographies envoyées par les photo-reporters de tous les coins de la planète…

Après quelques mois, par goût personnel et pour donner un contrepoint à des images parfois tellement dures et à mes commentaires trop souvent pessimistes, j’ai ajouté une rubrique musicale.

Le 19 mais 2011, j’ai eu l’honneur d’être invité sur l’antenne de France-Inter par Brigitte Patient dans son émission Un jour tout neuf. Merci encore à elle : ce jour-là j’ai reçu plus de 1000 visiteurs. Une poignée sont restés des fidèles…

En rejoignant Mondoblog pour poursuivre l’aventure d’abcdetc, j’espère partager avec d’autres mon regard sur le monde, les émotions que me provoquent les images que j’y découvre, de la tristesse à la colère, de la joie au doute, de l’enthousiasme au découragement. Humain, trop humain, disait l’un de mes commentateurs fidèles. Mais je ne sais finalement pas vraiment être autre chose.

jr

The following two tabs change content below.
JR (abcdetc)
JR, a priori ça n'a rien à voir avec abcdetc. Plutôt avec Jean-Robert, mais appelez moi JR. Oui, comme ... le photographe. Depuis plus de 50 ans que je vis dans ce monde, je n'en ai pas encore compris le sens et même quand je pense à la façon dont la planète tourne sur elle même ou autour du soleil, je suis obligé de réfléchir pour ne pas me tromper de sens. Alors je ne vous dis pas comme parfois je me prends la tête quand je vois tourner l’actualité. citoyen du monde, natif et résident en France.
JR (abcdetc)

Derniers articles parJR (abcdetc) (voir tous)

13 thoughts on “Pourquoi abcdetc ?

  1. j’ai visité votre blog un jour, et dépuis je suis vraiment attiré de faire un retour à chaque publication. Même si pour l’instant je ne suis qu’un simple lecteur silencieux, mais je crois que nous aurons des échanges très fructueux.
    Portez-vous bien, car sur MONDOBLOG nous sommes aussi une grande famille avec le sens du partage du savoir etc.

  2. je dis simplement très original ce parcours! abcdetc, ravie de faire votre connaissance! Joyeux noël et bonne fête de fin d’année! Noriflex vous suivra à partir de ce jour citoyen du monde!

  3. Je pense que c’est Boukari Ouédraogo qui a raison. Chaque fois sur Mondoblog, je vois ce nom que j’ai du mal à lire. Franchement ça m’agaçait au point que je n’aimais pas lire tes articles. Mais, on dit que quelqu’un reste ton ennemi jusqu’au jour où tu bois un verre avec lui et découvrir que c’est une personne sympa. Je l’ai découvert aujourd’hui. Et la manière dont tu as fait l’historique de nom m’a beaucoup plus. Chapeau mon vieux pour la qualité de tes écrits!!!

  4. UN lecteur pressurisant est en tout cas bien heureux de voir tes réels talents journalistiques s’exprimer chaque jour ici aussi… Ton regard sur le monde, si humain et critique, est précieux pour les candides lecteurs que nous sommes, presque à chaque fois surpris par une info qu’aucune actualité ne donne tant notre monde est gouverné par le fric et l’audimat. Les photos, toujours bien choisies, probablement en rémanence de « i comme image » (dont tu ne parles pas), sont bien souvent à elles seules si parlantes, si pertinentes, si choquantes, si surprenantes, si angoissantes qu’elles se suffiraient à elles seules ! Mais le texte est toujours là, bien placé, bien appuyé pour susciter notre curiosité et notre réflexion.
    Rarement en rapport, la musique qui vient derrière toujours aussi comme une découverte fait un peu retomber la pression et nous permet souvent de supporter des sujets trop lourds et de repartir sans trop de cauchemars.
    Surtout, ne lâches pas l’affaire et continues à nous surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.