La sérénité des débats

Article : La sérénité des débats
9 avril 2014

La sérénité des débats

“La démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres”, a dit jadis Winston Churchill un jour où il n’était pas occupé à réclamer du sang et des larmes ou à picoler en fumant un cigare.

Quelques années plus tard et pas plus tard qu’hier, alors que la Russie menace l’intégrité et la sécurité de leur territoire, les députés ukrainiens n’ont sans doute pas pensé à l’ancien Premier ministre anglais quand ils en sont venus aux mains dans un débat parlementaire, quand le chef du Parti communiste, Petro Symonenko, a accusé le parti d’extrême droite Svoboda de favoriser la Russie par rapport à l’Ukraine.

parlement-kiev-00

Pendant ce temps, en France, les députés d’opposition se contentaient de chahuter pendant le discours d’un Premier ministre qui est pourtant autant de droite qu’eux.

(photos : Valentyn Ogirenko, Vladimir Strumkovsky, Sergei Supinsky, Yuriy Kirnichny)

Si je n’ai pas écrit “bref” ci-dessus, je sais cependant que le billet le fut.

Je serai aussi bref pour vous présenter le groupe ukrainien Haydamaky, né en 1991, peu de temps après la déclaration d’indépendance par rapport à l’Union soviétique et dont ne sait pas s’ils survivront aux soubresauts qui agitent leur pays. Profitons-en tant qu’il est temps.

[youtube 435i-1bqB9Y 600 338]

Partagez

Commentaires

DEBELLAHI
Répondre

Vaut mieux un peu (bref) de qualité, que quantité de médiocrité. Pour ce qui est de la valse de Valls vers la droite, je crois que ce n'est que logique. Depuis qu'il n y a plus d'extrême à la gauche, les lois de l'équilibre exigent qu'on penche vers la (extrême) droite.